Ne ratez aucune actualité BtoB 

 
<< Retour

LinkedIn : les stories arrivent aussi en BtoB

Published on 23 Nov 2018

LinkedIn innove encore et lance le format Stories pour le BtoB. A l’instar d’Instagram, de Snapchat, de Twitter, de YouTube et de Facebook, LinkedIn s’essaie également à ces mini-vidéos éphémères.. La fonctionnalité est testée auprès d’étudiants américains afin de jauger de son adoption avant un éventuel déploiement à l’ensemble des utilisateurs. Une manière également de booster le taux d’engagement de la plateforme ?

Student Voices, les stories by LinkedIn

Actuellement en plein développement, Student Voices de LinkedIn est l’équivalent des stories déjà existantes sur les autres réseaux sociaux.

Mais la fonctionnalité est pour l’instant exclusivement destinée aux étudiants des universités américaines. Ils peuvent ainsi valoriser leurs parcours, partager leur quotidien, mettre en avant leur expérience, les stages, les projets scolaires et autres événements via de courtes vidéos mises en ligne sur le compte LinkedIn de leur campus.

Des stories qui sont diffusées durant une semaine seulement, reprenant le principe de l’éphémérité de Snapchat entre autre. Petite différence : les Student voices resteront publiées sur chaque profil personnel. Ces stories apparaissent dans la partie haute de l’appli, comme sur Snapchat. Une bonne façon de faciliter son adoption. La fonctionnalité reprend d’ailleurs d’autres codes du réseau social préféré des jeunes avec le design circulaire et le changement de couleur du contour.

Le format vidéo est, on le sait, particulièrement apprécié des étudiants et Student Voices va à coup sûr connaître un beau succès. Isha Patel, product manager chez LinkedIn explique dans une interview accordée au site TechCrunch :« Comme nous le savons, les étudiants aiment immortaliser des instants avec la vidéo, donc nous avons créé ce nouveau produit pour les aider à se connecter les uns aux autres et à partager leurs expériences sur le campus, de sorte à faciliter la création d’un sentiment d’appartenance».

LinkedIn a conçu Student Voices comme un outil de storytelling permettant aux étudiants de préparer leur futur entrée dans la vie active, de construire leur personal branding, de commencer à bâtir un réseau de contacts professionnels voire de taper dans l’œil des recruteurs : « Ces vidéos lives peuvent permettre aux étudiants d’agrandir leur réseau et de se préparer à la vie après leurs études. Elles aident aussi des employeurs potentiels à en savoir plus sur eux et leur profil. » comme le mentionne un responsable de la plateforme.

Booster le taux d’engagement et rafraîchir la marque

Le fait que ces stories soient bientôt accessibles à l’ensemble des utilisateurs de LinkedIn ne fait aucun doute. Il s’agit même de l’objectif final avoué par les responsables du réseau.

« Le succès du format vidéo se constate clairement dans les chiffres des dispositifs que nous menons chez Aressy. Nous attendons donc avec impatience cette déclinaison du format vidéo pour le tester et le proposer à nos clients, déclare Laurent Ollivier, Directeur Associé de Aressy. Quelle que soit la campagne, l’enjeu est aujourd’hui de déclencher de l’engagement. La vidéo facilite celui-ci tout en suscitant de l’émotion. Enfin, le format « Stories » permet un tournage plus « léger » et donc aussi plus économique. »

Exemple d’une vidéo animée pour le dispositif Inbound de Darty Pro

A travers cette démarche, LinkedIn cherche certainement à faire coup double : rafraîchir la ses publications et booster le taux d’engagement. Car force et de constater que la plateforme s’inspire fortement des réseaux plus dynamiques comme Facebook, Snapchat et Instagram afin de rajeunir quelque peu son image, ou du moins la rendre plus attractive. C’est dans cette optique que des filtres ont été rajoutés aux vidéos et que l’envoi de GIF’s est désormais possible.

La plateforme a également fait savoir un peu plus tôt dans l’année qu’elle planchait sur la mise au point d’une nouvelle fonctionnalité dédiée à la promotion d’événements, comme sur Facebook, mais pour les entreprises et les marques. Un groupe d’utilisateurs basés à San Francisco et New York essaient actuellement la fonctionnalité.

Si LinkedIn est LE réseau social des professionnels, il souffre cependant d’un manque d’interactivité, et d’un taux d’engagement très bas, certainement l’un des plus bas de tout l’écosystème social media. Le taux d’engagement des entreprises du CAC 40 sur LinkedIn est de 0,09 % lorsqu’il est de 0,10 % en moyenne sur Facebook et de 1,53 % sur Instagram. Des données certes très relatives puisque le taux d’engagement varie fortement d’un secteur d’activité à l’autre : il tourne autour de 5,8 % pour l’automobile et de 1,2 % pour le secteur du luxe. Mais LinkedIn peut viser plus haut, et se rapprocher autant que possible du taux d’engagement de 1 %, pas loin d’être l’eldorado de beaucoup de plateformes (Twitter étant en queue de peloton avec une moyenne de 0,04%). Est-ce que les stories de LinkedIn vont changer la donne ? A suivre.

<< Retour

Abonnez vous





E-book

Découvrez nos éditions