Ne ratez aucune actualité BtoB 

 
<< Retour

CRÉATION GRAPHIQUE : existe-t-il une DLC ?

Published on 07 Feb 2014

Comment faire quand on s’est paré du dernier courant graphique et que celui-ci est déjà hasbeen ?
Les marques devraient-elles refaire leur charte tous les 3 mois pour rester dans le coup ? Décryptage.

« La mode se démode, le style jamais » dixit Coco Chanel. S’il est difficile d’affirmer que le style est intemporel (ne parle-t-on pas d’un style rétro ?), il est en revanche évident que la mode se démode. L’oeil du profane n’a même plus le temps de s’habituer à des couleurs ou à des formes, que celles-ci sont chassées illico par une nouvelle tendance.

Le bon timing
Un graphisme trop avant-gardiste peut se heurter à un public « immature » et risque donc d’être rejeté. Au contraire s’il arrive après coup, il sera trop vieux pour être « consommé » et ne fera plus envie.
Le timing est donc extrêmement important. Mais à trop vouloir coller à la tendance, une charte graphique peut aussi être victime d’obsolescence programmée, l’expression usuelle consacrée dans les réunions étant le classique « ça va mal vieillir » ! Alors existe-t-il un territoire graphique parfait, capable de remplir sa fonction de modernité et de faire preuve de pérennité ?
Coco Chanel avait finalement peut-être raison. La réponse est à chercher dans le style, c’est à dire dans ce qui fait votre identité, votre personnalité et donc votre différence. Et non dans le reflet du conformisme ambiant.

Glossy ? Moi jamais !
Une marque devrait donc toujours « s’habiller sur-mesure » et ne jamais chercher à ressembler à un concurrent, fût-il le leader du secteur. Le style n’a pas de date limite de consommation, et c’est pour ça qu’il est appréciable, c’est une valeur sûre qui rassure. Il faut le cultiver et le personnaliser jusqu’à ce qu’on ne puisse plus dire de votre territoire graphique qu’il est plutôt glossy ou flat design.
Se doter d’une charte graphique non périssable est possible. Mais pour cela il faut fuir les effets de mode, et le meilleur moyen de ne pas être à la mode c’est de ne ressembler à personne, à part à vous-même.

_____________________________________________
<Focus>

Il court toujours
Nike assure sa notoriété depuis 1971 grâce à un logo simple, rapidement reconnaissable et surtout inchangé depuis 40 ans : le Swoosh ! Une virgule posée à l’envers et à l’horizontale qui a été créée pour 35 dollars par Carolyn Davidson, une étudiante en art graphique.

<< Retour

E-news letter

Abonnez-vous à nos actualités





E-book

Découvrez nos éditions


Ecoutez nos Podcasts


Podcast

Social Media

Abonnez-vous à nos réseaux
Facebook
Twitter
Youtube
Linkedin