Ne ratez aucune actualité BtoB 

 
<< Retour

3 actions simples afin de devenir Don Draper… ou presque

Published on 02 Nov 2015

F Essombra La parole à nos partenaires

 

François Essomba,
Chief Marketing Officer chez Podbox

 

 

Loin de la vision “Glamour” véhiculée par la série Mad Men, série à succès de Matthew Weiner, être Don Draper c’est à dire créatif, culotté et doué d’un fort instinct, ne suffit plus à remplir la fiche de poste… Il faut maintenant y rajouter une touche d’Alan Turing, créateur du premier ordinateur.

En somme, être (un bon) Marketeur de nos jours requiert non seulement d’être créatif afin de connecter émotionnellement avec sa cible, mais aussi une capacité d’analyse afin d’évaluer de manière objective les actions menées et donc de mieux gérer ses ressources ! Alors comment y arrive-t-on?

La réponse courte : personnaliser les messages, s’approprier les outils, communiquer. Bref, avoir une approche intégrée de votre entreprise.
Vous pouvez donc arrêter de lire !

La réponse longue !

Suite à une analyse réalisée sur la base utilisateurs de Podbox, plus de 3 000, notre équipe de consultants a dégagé 3 axes d’améliorations simples pour aider les opérationnels à augmenter l’impact de leurs actions.

Passer à l’étape supérieure en ce qui concerne la segmentation et la personnalisation

La personnalisation (prénom, nom, @…) étant monnaie courante, quelle serait la solution pour distinguer votre entreprise ? Utiliser l’ensemble des éléments transactionnels et contextuels à votre disposition :

  • Les différents mécanismes de collecte de données vous donnent par exemple une idée de la phase à laquelle votre prospect se trouve. Par exemple, une demande de devis permet de déterminer une phase avancée dans le processus d’achat, alors qu’une souscription à votre newsletter semble désigner une phase de collecte d’information…
  • Le type de produits ou de service acheté permet de contextualiser et de plus facilement garder son attention…
  • Utiliser les interactions avec les employés de votre entreprise. De la date de la dernière interaction avec vos équipes, à la signature du gestionnaire de compte en passant par son comportement sur votre dernière newsletter…

S’approprier les outils utilisés !

Selon notre expérience, si l’on faisait un parallèle avec des machines de production, le taux d’utilisation des logiciels à la source de ces données est dans la majorité des cas inférieur à 50%:

  • Tenez-vous informé sur les fonctionnalités que vos applications offrent. Dans le cas d’un CRM, vous pourriez créer les nouveaux champs personnalisés afin de générer de l’information pour votre segmentation ou personnalisation.
  • Prenez le temps de vous former ! Le taux de succès d’un projet marketing tel que ceux que nous évoquons dépend souvent du niveau de complexité anticipé par celui qui le mène : l’entrainement permet de mieux pouvoir évaluer ce niveau de difficulté et de vous lancer plus facilement dans des projets à forte valeur ajoutée.

Communiquer vos résultats aux services intéressés !

Maintenant que vous vous êtes confronté au client externe, il ne vous reste plus qu’à analyser l’impact direct et indirect sur les parties prenantes de votre entreprise.

  • Mettez en place des tableaux de bord afin de suivre les performances de vos campagnes depuis votre CRM.
  • Confrontez vos résultats (nombre de prospects qualifiés apportés par exemple) à la perception des autres services.
  • Utilisez les remontées terrain afin de tester et d’améliorer vos performances.
<< Retour

E-news letter

Abonnez-vous à nos actualités





E-book

Découvrez nos éditions


Ecoutez nos Podcasts


Podcast

Social Media

Abonnez-vous à nos réseaux
Facebook
Twitter
Youtube
Linkedin